Délégationdu Finistère

L’optimiste volontaire

Méditation d’un participant au Voyage de l’Espérance à Lourdes.

L’homme peut être pessimiste de nature, et optimiste de volonté.
Bien sûr, il existe l’optimiste béat, du moment présent, fait de bonne santé, de beau temps ou de beau soleil…
Mais fugitive est son humeur…

Je préfère l’optimiste volontaire, pas à tous crins, mais conscient, qui dans chaque être, chaque événement, cherche le bon côté, celui qui peut relativiser toutes menaces…
Solide est son humeur…

Il a cette liberté, de l’intérieur, qui le tire des sables mouvants pour envisager l’au-delà du moment présent, sans être aspiré par le rêve de sa situation précaire.
Il est celui qui espère, et qui sait, par expérience, que même le mal peut être transformé.
Il est agissant, pour rassembler et pacifier, donner l’harmonie, apporter l’espoir dans ce temps présent comme neuf et nouveau chaque matin, il recommence avec le jour, avec la pesanteur, mais avec toute l’expérience de passé.
Ni très exubérant, ni nécessairement drôle, il est simple, discret, souriant. Il passe comme un sourire.

C’est si bon, quelqu’un qui sait être heureux !
Crois-tu le devenir ?

D’autres aimeraient tant venir s’y réchauffer !
Ce n’est pas une simple question de tempérament, c’est une action consciente et réfléchie.
Veux-tu le devenir ?

- Claude -

Imprimer cette page

Faites un don en ligne